torus




Torus déploie un univers qui évoque autant le microscopique que le macroscopique. L’imagerie employée réfère à la forme du tore, un solide géométrique représentant un tube recourbé et refermé sur lui-même. Mon intérêt se trouve dans le caractère omniprésent de cette forme dans l’Univers. Ce modèle auto-organisé par la nature est primaire à toute forme de vie. Du plus microscopique au plus macroscopique, cette forme appartient autant à la structure d’un atome que du champ magnétique terrestre. Cette accumulation monochrome dessinée au crayon de bois devient une manière poétique d’engager une réflexion sur le caractère universel de tout être et de toute chose.  

désattente 
à l’attache



Désattente à l’attache
(PG) fait partie d’une famille d’objets textiles de couleurs et de formats rectangulaires variés. Chaque surface se compose d’une série d’oeillets empruntant au réel l’idée d’une fonctionnalité. Ces pièces métalliques et répétitives évoquent les potentiels d’union, suggérant une mise en relation à d’autres identités matérielles. À certains moments, les éléments deviennent des figures sur lesquelles il est permis de s’ancrer et ouvrent l’expérience à des perspectives plurielles et collaboratives. À d’autres moments, les formes autonomes trouvent leur valeur à travers la singularité de leur individualité. Le corpus permet d’imaginer la représentation sensible d’un lien d’attachement en incubation autour d’une expérience à la fois plurielle et individuelle.
torus (2)
2022
crayon de bois sur papier arches 100% coton
9 x 12 pouces


désattente à l’attache ( PG )
2022
37,5 po. x 36,5 po.
coton, métal, grès, émail



crédits photos : alignements
© marion paquette, 2022















Tout droits réservés © marion paquette, 2022