sortir le dedans du dehors
2018-2020
housses de polyester imperméables 20” x 25”, velours, oreillers, sangle, cliquets





De manière à sécuriser un sujet s’extirpant de son confort domestique, neuf oreillers se rattachent au corps et deviennent éléments de protection. D’après une tentative de réhabilitation d’un intérieur vers l’extérieur, le projet questionne notre capacité d’adaptation et les tendances au confort que nous adoptons face à l’inconnu. Cette condition installe un paradoxe où le sujet, prisonnier de ses barrières mentales ici mutées en matières molles, voit ses libertés d’action limitées.



crédits photo : Cléo Sjölander
© marion paquette, 2020